Tout savoir sur le permis bateau

visu-savoir-permis

Tout savoir sur le permis bateau

La navigation, qu’elle soit fluviale ou maritime, est soumise à des règles strictes. Qu’il s’agisse de navires de plaisance, de bateaux de pêche ou encore d’engins de loisir, tout conducteur doit se conformer à ces règles. Les embarcations de plus de six chevaux doivent être manipulées par une personne titulaire d’un permis bateau. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Pleins feux sur le permis côtier

Le permis côtier est l’examen qu’il faut passer pour avoir le droit de piloter un navire de plaisance dont le moteur dépasse les 6 chevaux. Il permet à son détenteur de naviguer aussi bien de jour que de nuit. Le permis s’adresse à tout individu âgé de plus de 16 ans. Une dérogation peut être accordée à certaines personnes de plus de 14 ans.

Le permis côtier s’adresse à tous : professionnels comme particuliers. L’obtention du permis côtier s’effectue après le passage de deux épreuves : l’une théorique et l’autre pratique. L’épreuve théorique est appelée épreuve du code pour le permis bateau option côtière.

Le permis côtier permet à son détenteur de naviguer jusqu’à 6 milles d’un abri.

Préparation et déroulement du code pour le permis côtier

Pour passer le code pour le permis bateau option côtière, il faut vous rendre dans un centre de formation agréé. Vous pourrez alors postuler en tant que candidat libre (si vous avez déjà des bases dans le domaine) ou suivre une formation plus ou moins intensive organisée par le bateau-école.

Pour bien préparer son code pour le permis côtier, il ne faut pas se contenter de cette formation au permis bateau de plaisance. En complément de celle-ci, vous devez réviser avec l’aide de guides spécialisés dans la navigation nautique et fluviale. Ces guides peuvent être disponibles auprès du centre de formation. Ils peuvent également être disponibles en librairie ou sur internet. Ces guides sont disponibles en format texte et vidéo. N’hésitez pas à vous isoler pour bien réviser ce code particulièrement exigeant.

Un candidat au permis côtier doit être capable de répondre à un QCM de 25 questions. Pour réussir ce questionnaire, il doit obtenir au moins 84 % de bonnes réponses. Cela équivaut à 21 bonnes réponses au minimum. Les questions sont basées sur les règles de navigation. L’apprentissage du code du permis côtier est divisé en 7 rubriques :

  • le balisage (côtes et plages) et les pictogrammes,
  • la protection de l’environnement (rejet, pêche, équipements sanitaires à bord, mouillage, peinture),
  • les règles de barre et de route,
  • les signaux (qu’ils soient phoniques ou d’avertissement),
  • les règles relatives à la navigation et à la sécurité du chef de bord et de ses passagers,
  • la météorologie (prévisions et échelle de Beaufort),
  • les feux et marques imposés sur les navires.

 

visu-savoir-permis

Les autres types de permis bateau

En dehors du permis côtier, il existe deux autres types de permis bateau. Il s’agit du permis hauturier et du permis fluvial.

Le permis hauturier

Il s’agit d’une continuité du permis côtier. Il permet à son détenteur de s’aventurer en haute mer. Le programme d’apprentissage se déroule en 6 chapitres :

  • la lecture d’une carte marine,
  • la sécurité à bord.
  • la préparation et l’anticipation d’une navigation en fonction du vent, des gisements et relèvements, du cap, des courants,
  • la connaissance des marées et de la météo,
  • la connaissance des phares,
  • la connaissance de l’équipement de navigation.

Le permis hauturier comporte uniquement une épreuve théorique. Celle-ci se déroule sur 1h30. Elle comprend un calcul de marée, une épreuve de lecture de carte, deux QCM sur l’usage des équipements de bord, deux autres QCM sur la météo et un QCM sur la sécurité des personnes à bord.

Pour passer cet examen, vous devez vous équiper d’une carte maritime, d’un compas, d’une règle, d’un crayon, d’une gomme, d’une règle Cras et de cartes du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM).

Le permis fluvial

Il s’agit d’un permis de plaisance pour les eaux intérieures. On distingue le permis plaisance eaux intérieures et le permis plaisance grandes eaux intérieures.

Le premier concerne les conducteurs d’engins de plus de six chevaux et de moins de 20 mètres de long. Il permet de naviguer sur les canaux, rivières et lacs français. Il est réservé aux plus de 16 ans.

Le second permet de naviguer sur un bâtiment de grande envergure (plus de 6 chevaux et plus de vingt mètres de long). Cet examen est ouvert aux plus de 18 ans. Pour passer ce permis, il faut avoir obtenu au préalable son permis plaisance eaux intérieures.